Parcours d’anciens #9 : MIAGE & Gestion, le mix parfait!

with Pas de commentaire

Franck MSellati

1° Bonjour Franck, merci d’avoir accepté notre invitation à partager ton parcours post-MIAGE. Peux-tu te présenter ?

Bonjour Christophe, bonjour à tous, je m’appelle Franck Msellati, j’ai 27 ans et j’ai eu mon Master MIAGE Bordeaux en 2010, déjà !

A la fin de mes études et de mon apprentissage au sein du groupe Orange, j’ai intégré il y a deux ans le service Méthodes et Procédures de la Direction de Process Stocks et Immobilisations.

Notre direction est responsable de la comptabilisation des stocks et immobilisations des entités France Télécom et Orange France principalement, ainsi qu’un certain nombre de filiales du groupe. Le service dans lequel je travaille prend en charge des dossiers transverses en mode projet pour lesquels des traitements comptables spécifiques sont à opérer. Il peut s’agir de cas d’évolutions normatives ou de système d’information ou encore de composantes importantes de notre réseau physique ayant un impact sur la comptabilisation de notre patrimoine.

2° Quel a été ton cursus universitaire avant-MIAGE et après la MIAGE ?

Après mon Bac j’ai fait une année de physique en faculté des sciences, qui ne m’a pas beaucoup emballée… Je me suis donc recyclé dans le domaine de la gestion qui me paraissait plus concret, surtout en termes de débouchés professionnels. J’ai donc suivi le cursus Gestion des Entreprises et des Administrations (IUT GEA) sur deux ans que j’ai voulu compléter par la licence professionnelle Gestion Informatisée des Organisations (GIO). J’ai ensuite souhaité continuer mes études en accentuant l’aspect « double-compétence » de mon parcours. La MIAGE était toute choisie ! J’ai été tout de suite séduit par son contenu pédagogique et professionnalisant.

3° Dans le mot MIAGE, ton profil ressemble davantage à quelle lettre ?

(MIAGE : Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises)

Clairement, le ‘G’ de Gestion ! Mes connaissances en informatique sont plus « additionnelles » à mes yeux. Mon métier c’est la gestion, mais je peux l’exercer dans un domaine que j’affectionne, les systèmes d’information.

4° Quelle(s) matière(s) t’auras le plus marqué et utilises-tu le plus actuellement ?

La matière qui me sert le plus est sans conteste la comptabilité de gestion (Clin d’oeil à M. Pourtier) mais c’est surtout parce que je travaille dans un service comptable. L’univers de la gestion semble trop vaste pour en couvrir tous les domaines avec un seul métier. Cependant, si je change de métier, je ne doute pas que les connaissances accumulées à la MIAGE dans d’autres matières me seront utiles.

Les expériences les plus utiles au sein de la MIAGE sont plus à mes yeux les projets et les stages ou encore l’apprentissage. Le travail en équipe, la rédaction de dossiers et de rapport, les présentations orales et la gestion de plusieurs projets en parallèle sont, à mes yeux, les éléments les plus importants de la formation.

5° Quelle était ta motivation pour ton poste actuel ?

Mon poste actuel me permet de travailler sur des dossiers transverses. Je suis en relation avec des contrôleurs de gestion, des opérationnels, des experts normatifs, des fiscalistes ou des MOA. Cela me permet de faire évoluer mes connaissances et mon réseau. Ce sont ces aspects « relationnel » et « projet » qui m’ont attiré vers ce poste.

 6° Penses-tu que ton diplôme MIAGE a été un réel avantage pour obtenir ce poste ?

Oui clairement. L’aspect « double compétence » est un avantage incontestable. C’est très recherché et utile dans les organes financiers des groupes. D’ailleurs, on commence à voir que les formations « pure gestion » ajoutent des contenus informatiques à leur offre. Mais le label MIAGE reste une valeur sûre et le réseau d’ancien pourrait permettre de se bâtir des exclusivités à l’embauche.

7° Quelle est ton salaire d’embauche ? Et celui actuel ?

J’ai été embauché après un an d’apprentissage à 31000 €. Après deux années sur mon poste je suis à 34500 € annuel, la fourchette moyenne d’un miagiste de ma promotion je pense. (la promotion 2010 étant aux alentours de 33000€ brut annuel, source « enquête devenir 2012 »)

8°  Te sens-tu à l’aise dans ton entreprise ? Combien de temps te laisses-tu pour envisager une évolution/changement ?

Je me sens très bien là où je suis mais je reste conscient qu’il faut savoir bouger pour évoluer dans sa carrière. Trois à cinq ans sur un poste me paraît être raisonnable.

9° Quelles sont tes perspectives d’évolution futures ?

Je souhaite continuer ma carrière dans l’univers de la finance. A partir de là, je peux choisir de rester dans la comptabilité, de tenter ma chance en contrôle de gestion ou encore de travailler en MOA finance. Ça dépendra surtout des opportunités qui s’offriront à moi.

10° Parle-nous de tes projets personnelles ? L’entrepreneuriat peut être ?

Je souhaite rester et évoluer au sein de mon entreprise. Je crois que ce type de structure me correspond mieux. Il y a beaucoup de perspectives d’évolutions et d’orientations et une meilleure sécurité de l’emploi. L’entrepreneuriat me paraît être un pari trop risqué par les temps qui courent.

11° Quelques conseils d’orientation aux jeunes diplômés donnerais-tu sur leurs choix de carrières ?

J’ai toujours eu la sensation qu’il est plus pertinent de chercher à être embauché dans un groupe assez important et connu dans lequel notre profil n’est pas réduit à la revente de notre compétence informatique comme chez les SSI.

12° Qui espères-tu toucher le plus, par ton témoignage ?

J’espère sincèrement que mon profil et mon parcours donnent des perspectives d’alternatives au parcours classique du miagiste qui se lance dans un jeu de chaises musicales au sein des différentes SSII présentes sur le marché. Le miagiste n’est pas condamné à « pisser du code » en début de carrière comme je me le suis trop souvent entendu dire lors d’entretiens d’embauche.

Merci Franck et rendez-vous le 22 mars 2013 pour le 5e Gala MIAGE!

Parcours d’anciens #8 : De Bordeaux à Bamako !

with Pas de commentaire

Après l’afterMIAGE#1 à Logica et juste avant le repas de Noël de mercredi, parole aux anciens
avec le 8ème Parcours d’anciens ! Pour cette édition, c’est Aïssata Yaranangore diplômée en 2010, qui nous présente son parcours de Miagiste dans son pays natal : le Mali.

(Merci de nous soutenir et de nous lire. N’hésitez pas à partager cette lettre en cliquant sur le bouton de partage Facebook en bas de cet article. Bonne lecture)

1 / Bonjour Aïssata et merci à toi de partager avec nous, ton expérience de Miagiste dans ton pays natal. Tu es issue d’une des toutes dernières promotions de la MIAGE de Bordeaux. Tout d’abord, une rapide présentation ?Bonjour à tous, alors je m’appelle Aïssata Yaranangore (mon nom est assez difficile à
prononcer… mais Monsieur Pourtier, je pense, est le seul prof qui s’en sortait le mieux.)
J’ai été diplômée en 2010, 2 ans déjà.

Actuellement, je vis à Bamako et je suis originaire  du Mali. Depuis Janvier 2011 je suis chef de projet à CFAO TECHNOLOGIES MALI. Avant cela, j’étais assistante technique où je faisais l’intermédiaire entre la direction technique et le service technique, dans une petite SSII.

2 / Quel était ton cursus avant de faire la MIAGE?

Avant la MIAGE, j’ai eu mon Baccalauréat Scientifique au Mali puis je suis venue en France,
à l’Université de Bordeaux 1 pour faire un parcours plutôt classique : décrocher un DEUG en
Informatique avant d’intégrer la MIAGE en L3.

3 / Comment qualifierais-tu ton “profil Miagiste”? Plus gestion ou informatique?

Dans mon parcours de miagiste, j’ai choisi en Master 2 la Spécialité « Systèmes d’information
des entreprises » avec option « Audit des systèmes d’information ». J’ai eu finalement une plus
forte appétence pour la gestion malgré mon parcours purement scientifique.
C’est bien sûr à cause de cette hésitation que j’ai candidaté à la MIAGE: c’est le juste mix entre
l’informatique et la gestion.

4 / Pendant ces années en MIAGE, quel cours t’a le plus marqué et te sert le plus
aujourd’hui?

Parmi toutes celles qui me viennent à l’esprit je dirais la Programmation Orientée Objet et
l’Analyse Financière. Deux grosses matières qui donnent au diplôme tout son sens.

Mais de façon générale, toutes les matières m’ont servi ne serait-ce qu’à mon ouverture
d’esprit sur de multiples problématiques rencontrées au travail. Cependant, l’Analyse Financière
et l’Analyse des Données par exemple m’ont apporté une maîtrise du reporting qui est
essentielle dans le métier que j’exerce actuellement. Toutefois, les autres matières comme
la Conception et la Modélisation des Systèmes d’Information, la Programmation, le Réseau

(qui m’a fait grincer les dents à maintes reprises) sont déterminantes dans mon quotidien
professionnel.

5 / Pourquoi avoir décidé de t’orienter vers ton poste actuel alliant technique et
fonctionnel ?

C’est pour justement rester fidèle à ma motivation de carrière : trouver le juste équilibre
entre Technique et Fonctionnel. La technique pure ne m’enchante pas, mais m’éloigner de
l’informatique serait un gâchis pour moi.

–  Une banque… Postale :

Ce qui m’a permis de m’orienter d’avantage dans ce sens fût mon stage effectué à la Banque
Postale. J’étais dans le département de développement, la culture projet était fortement ancrée.
En plus de m’avoir fait découvrir toutes les phases d’un projet de développement, mon maître
de stage, m’a fait confiance et m’a souvent invité à participer dans les Comités de Directions
ou à des réunions de son département pour défendre mon projet. J’ai ainsi dû intervenir une à
deux fois durant mon stage, pour faire la synthèse d’avancement de mon projet mais aussi à la
fin de mon stage, où j’ai fait une réunion de restitution de mon projet. Ainsi, je commençais à
prendre goût à ce type de tâche…

 – Une SSII … SOGETI :

Ensuite est venu mon stage de fin d’études qui était plus analyse que technique. Au cours de ce
stage, j’étais également amenée à synthétiser l’avancement de nos prestations chez le client. Et
c’est là où j’ai vraiment compris qu’être au contact des clients, défendre mes positions (en tant
que société de prestation de services) et concilier le technique et le fonctionnel étaient un chemin déterminant au pour le début de carrière.

6 / Peux-tu nous parler de ton choix de retourner dans ton pays d’origine, le Mali ? Peu sont
ceux qui retourne dans leur pays d’origine tout de suite après leur diplôme, qu’en penses-tu?

Alors, vers la fin de mes études, cela a été une décision très difficile à prendre, d’autant plus
que le sentiment de la famille était partagé. Cependant, depuis mon arrivée en France, il a
toujours été question de n’y être que pour les études et de retourner “à la maison” à la fin de
celles-ci.

Mais, plus on s’attache à des personnes et à l’environnement, plus on réfléchit à deux fois,
d’autant plus qu’à la fin de mon stage j’avais une opportunité d’embauche. Refuser un poste par
envie de rentrer chez soi, sans aucune promesse d’embauche au pays relevait de la folie!

Mais j’avais confiance en moi et je crois en mon pays, de part mon Master MIAGE et avec
l’intime conviction d’aider mon pays dans le développement du secteur informatique.

7 / Pari réussi, puisqu’au bout de 3 mois tu as décroché ton premier emploi. Inciterais-tu d’autres étudiants étrangers à relever ce défi?

J’invite vivement les « frères » à relever ce défi qui est assez passionnant à vivre : prendre le risque
de rentrer au bercail, concilier les 2 visions (culture d’entreprise occidentale et africaine) afin
d’apporter sa petite brique au développement du pays. C’est vrai qu’au début, cela demande de
l’audace, des sacrifices mais pour moi s’en vaut la peine !!

8 / Comment est perçu le diplôme MIAGE au Mali?
Le diplôme MIAGE est perçu comme étant un diplôme hautement managérial basé sur la
communication. Ceux qui sont de l’informatique de gestion sont vus comme de vrais chefs
d’orchestre capable à la fois de superviser l’exécution des projets et de s’adapter aux différents
environnements (notions de bases dans pas mal de domaines) et aussi de restituer fidèlement
l’état des différents projets. Ils sont également vus comme de fins analystes et stratèges. Mon
chef m’a avoué que ce qui l’a incité à s’entretenir avec moi quand il a vu ce CV était le mot
MIAGE (pas mal de ses consultants ont cette formation sur leur CV) et aussi l’expérience en
amont qu’on se fait lors du cursus.

9 / Penses-tu que ton diplôme MIAGE a été un bel avantage pour obtenir ce poste?

Absolument !! Lors des entretiens, la connaissance de la vision transversale d’une organisation
en plus de mes compétences sur la conduite de projet a été déterminante.

10 / Peux-tu nous donner une fourchette de ton salaire à l’embauche au Mali?
Mon salaire d’embauche était 30% supérieur à la moyenne là-bas [salaire médian d’un jeune diplômé = 600€, ndlr]. Pas parce que certe j’étais « mieux » situé que les jeunes de ma catégorie, mais parce qu’à la MIAGE, on nous a également appris de part les nombreuses épreuves orales à nous exprimer et à travailler notre force de persuasion pour promouvoir un projet. Les diplômés venant de l’étranger sont d’office mieux payés que les jeunes diplômés locaux. Pas étonnant…

11 / Quelles sont tes perspectives d’évolution futures? L’entrepreneuriat peut-être ?

J’en ai pas mal, mais pour le moment, je préfère me concentrer sur la mission principale pour
laquelle j’ai intégré le groupe CFAO TECHNOLOGIES MALI, à savoir amener les collaborateurs
dans une logique de gestion de projet : Préparer, Spécifier, Exécuter et Clôturer les affaires le
tout en suivant un planning préalablement établi afin de maîtriser le coût et le délai.
L’entrepreneuriat reste l’objectif principal que je me suis fixé à moyen terme…à suivre (sourire)

12 / A qui t’adresses-tu en particulier par ton témoignage?

A tous les jeunes étudiants miagistes, particulièrement à tous ceux qui souhaitent faire
carrière en Afrique mais qui doutent pour une raison ou une autre. Je leur dit que l’Afrique est en marche et en pleine croissance ! Et surtout que l’informatique et le management sont
aujourd’hui, des secteurs porteurs dans l’économie africaine.

Merci Aïssata, pour ton témoignage qui nous démontre bien qu’avec le diplôme MIAGE
les opportunités ne manquent pas même dans les pays en plein développement.

Merci à vous surtout, et un grand Bonjour (de 35° C) de Bamako aux anciens de ma promotion
2010! (sourires)

Newsletter Anciens #10-2012

with Pas de commentaire

Rentrée 2012 : AfterMIAGE, témoignages, rencontres, réseau et service !

Le pôle anciens 2012 c’est :

  • Une équipe 2012 renforcée !
  • Un nouveau concept d’afterwork : les AfterMIAGE !
  • Un nouveau portail d’offres d’emploi/stage par et pour la MIAGE
  • et toujours des découvertes de parcours d’anciens, l’animation gala par la promo sortante et la promotion du diplôme MIAGE!

1>> Le pôle 2012

En juillet dernier, une nouvelle équipe au Pôle Anciens pour l’année 2012/2013 a donc été élue, composée de :

Des questions sur l’équipe et ses motivations? N’hésitez pas à les contacter par mail.

Vous souhaitez intégrer le pôle anciens? N’hésitez pas! candidatez : anciens@asso.miagebordeaux.fr

2>> Des idées plein les cartons !

  • Ne trouvez-vous pas compliqué de retrouver une offre de stage ou d’emploi envoyée par mail? Le pôle anciens oui!En partenariat avec la MIAGE de Bordeaux, un nouveau portail de recherche d’emploi/stage dédié MIAGE rassemblera toutes les offres d’emplois, de stages et d’alternances destinées à la MIAGE. Il sera basé sur le puissant moteur de recherche JobiJoba.com. Il contiendra entre autre toutes les offres au profil MIAGE du Web. Ce portail sera dans un premier temps géré par la MIAGE de Bordeaux, mais devrait atteindre les autres MIAGE progressivement. Nous vous donnons RDV le 2 novembre 2012!
  • Les nouveaux afterworks de la MIAGE de Bordeaux baptisés AfterMIAGE, seront l’occasion de se retrouver après le boulot ou les cours pour se changer les idées et partir à la découverte d’un des acteurs majeurs de la MIAGE.La première édition des AfterMIAGE qui s’est tenue chez LOGICA le 4 octobre dernier, a rassemblé plus de 60 personnes, anciens, étudiants, professeurs et équipe de LOGICA autour d’une mise en scène de 2 anciens miagistes, collaborateurs LOGICA, Anissa Vermeil de Conchard et Frédéric Seyrac de la promotion 2000.

Guillaume Jean de la promotion 2010 a été l’heureux gagnant du réflex appareil photo de marque SONY!
>> Vous y étiez? Donnez votre avis ici !<<

>> Les photos par ici !<<

  • Véritable succès auprès des anciens miagistes et des étudiants, la Newsletter “Parcours d’anciens” publiée mensuellement, sera de nouveau une priorité pour ce nouveau bureau. D’ailleurs, nous lançons un appel à témoins pour les futurs éditions : votre témoignage pourra certainement influencer une carrière de Miagiste!

3>> Cuvée MIAGE Bordeaux 2012 : restez branchés!

  • Nous adressons nos félicitations à la cuvée 2012 de la MIAGE de Bordeaux ! Vous êtes maintenant des Miagistes confirmés! Avant de vous en aller chacun vers une vie active trépidente, sachez que :
    « MIAGE un jour, MIAGE toujours! »
  • Restez connectés au réseau MIAGE en vous inscrivant sur la mailing liste Anciens MIAGE Bordeaux ! Vous serez prochainement contactés pour l’animation de votre Gala MIAGE Bordeaux édition 2013!

4>> L’Agenda Miagiste

  • 25 octobre :
    Afterwork de la MIP (MIAGE Importé à Paname) à Paris, tous les derniers jeudi du mois. Le thème de ce jeudi : « JeudiVin ». Plus d’info ici!
  • 2 novembre :
    Sortie du nouveau portail d’emploi « Job-board » dédié MIAGE Bordeaux, miage-emploi.fr!
  • Décembre :
    Repas de Noël 2012 MIAGE Bordeaux…infos à suivre…

L’AfterMIAGE, l’afterwork MIAGE Bordeaux !

with Pas de commentaire

aftermiage#1Nouvelle année, nouveau concept!

Ca bouge du côté des afterworks! Cette année le pôle anciens investit les murs des entreprises acteurs de la MIAGE et vient y découvrir leurs pôles de compétences, leurs collaborateurs autour d’un thème sur la technologie de l’entreprise.

Re-baptisé AfterMIAGE, les afterworks de la MIAGE de Bordeaux se veulent ouverts à tous : une belle occasion de découvrir les entreprises mais également toutes les personnes qui font la MIAGE.

Pour cette première édition, c’est LOGICA/CGI qui nous ouvre ses portes afin de nous faire découvrir autre chose que le  jaune et noir! Au programme :

  • Découverte du pôle de service BI
  • Retour d’expérience de diplômés MIAGE chez LOGICA
  • Echanges
  • cocktail dînatoire
  • Appareil photo Reflex à gagner par tirage au sort!!

Entrée Gratuite / Inscriptions obligatoire (via ce formulaire) avant le 28 Septembre 17h pour accéder au site de LOGICA au Haillan/

 
 

Jeudi 4 octobre 2012 / 19-22h

Adresse du site :
6 allée des Comètes 
Bâtiment Andromède
33185 LE HAILLAN
 
 
 
 
 

Les adhésions 2012/2013 à l’association MIAGE Bordeaux sont aussi ouvertes pour les anciens!

  • Des tarifs préférentiels sur tous les évènements (AfterMIAGE, afterwork, Gala, weekend ski, JNM…)
  • Des services privilégiés réservés au adhérents (avant-première offre d’emploi/stage)
  • Prix adhésion à l’association MIAGE Bordeaux : 5€

 

1 2 3 4 5 6 9